L’hévéaculture existe effectivement dans la région du Gontougo

Le Secrétaire Exécutif de l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), Albert KOFFI KONAN, a fait un point des activités de l’APROMAC au terme de la neuvième édition des Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD), à Bondoukou, le samedi 27 novembre 2021.«Ce qu’il faut retenir de la participation de l’APROMAC c’est que nous avons démontré que l’hévéaculture existe effectivement dans la région du Gontougon. Et, c’est près de 4200 hectares qui ont déjà plantés, dont plus de 56 % déjà en production. Il apparaît déjà que l’hévéa a permis à certains de gagner de l’argent. C’est près de 700 tonnes qui sont produites chaque mois. Et donc les planteurs sont en proie à un problème d’écoulement de leur production. L’APROMAC, avec ses démembrements, va s’organiser rapidement pour apporter une réponse à ces préoccupations. Les industriels ont déjà été interpellés là-dessus », a partagé le Secrétaire Exécutif de l’APROMAC. Poursuivant, il a demandé aux journalistes de retenir que l’hévéa c’est de la reforestation et donc une forêt que l’on crée lorsqu’on plante de l’hévéa. En sus, l’hévéa est un arbre qui capte le gaz carbonique. « Nous sommes les éboueurs de l’atmosphère », a-t-il assuré. Et de souligner que l’APROMAC est satisfaite de sa partition aux JAAD 2021 parce que les populations ont manifesté leur intérêt pour la création de plantations. Depuis février 2020, l’APROMAC est l’Organisation interprofessionnelle agricole (OIA) de la filière hévéa reconnue par l’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page