L’APROMAC forme les planteurs de Assikoi aux bonnes pratiques agricoles

L’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) a investi ses 18 secteurs hévéicoles afin de donner les rudiments nécessaires pour les bonnes pratiques agricoles aux planteurs par le bais de ses Techniciens Développement Hévéa (TDH)

C’est dans le cadre de cette formation dite session itinérante que la TDH Mme Monnet Rachelle, a instruit les planteurs d’Assikoi dans le département d’Adzopé, du 24 au 26 juin 2021.

« Cette formation consiste à montrer combien de fois il est important de maitriser les bonnes pratiques agricoles pour avoir une plantation de qualité et une production abondante. Nous leur apprenons tout, depuis le nettoyage de la parcelle choisi pour la plantation jusqu’au planting. Nous leur avons montré comment défricher son terrain, comment réussir le piquetage. Nous insistons sur cette étape qu’il faut absolument réussir parce que c’est cette activité qui empêche les plants de se toucher ou de se croiser dans le développement de la plantation… », a signifié la seule femme DTH de l’APROMAC, lors de cette session de formation dans ledit village autour d’une vingtaine de planteurs visiblement attentifs.

Poursuivant, elle a expliqué les autres étapes non-négligeables de la formation. Il s’agit de la trouaison et du planting dont les méthodes doivent être également suivi à la lettre pour garantir de bonnes productions une fois que la parcelle atteindra la maturité.

« Nous avons appris de belles choses au cours de cette formation. Je ne m’attendais pas à une telle qualité d’enseignement… Je suis vraiment heureux et satisfait d’avoir pris part à cette session ce samedi », a confié Dr Aboli Francis, candidat planteur et médecin au Centre de Santé Urbain d’Assikoi.

Lors de cette session itinérante, l’on a constaté la présence de couples. « C’est une pratique initiée par l’APROMAC. Les travaux champêtres sont laborieux et ces différentes étapes citées plus haut se font généralement à deux ou à 3, la main d’œuvre n’étant pas toujours disponible. Monsieur et madame ensemble mènent facilement l’activité. Cette pratique contribue aussi à l’harmonie du couple », a révélé Mme Monnet.

Après Assikoi, la TDH a mis le cap sur Ananguié depuis ce lundi 28 juin. Elle a déjà fait Becedi-Brignan, Kong 1 (derrière Yakassé Attoubrou) et Rubino.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *