𝐋𝐞 𝐏𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 Patrick ACHI 𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐥𝐞́ 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐝𝐞𝐮𝐱𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐏𝐑𝐎𝐌𝐀𝐂.

Le Premier ministre Patrick ACHI a reçu en audience, le mardi 10 janvier 2023, à la Primature Côte d’Ivoire à Abidjan-Plateau, le Président de l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), Charles-Emmanuel YACE, élu le vendredi 16 décembre dernier.Les échanges ont porté sur la transformation du caoutchouc naturel, le développement de la filière hévéa, les acteurs de la filière hévéa et l’APROMAC.En introduction des échanges, le Chef du Gouvernement, le Premier ministre Patrick Achi, a déclaré que la Côte d’Ivoire doit passer à la deuxième transformation pour bénéficier de valeurs ajoutées plus importante. C’est pourquoi, il a exhorté ses hôtes à mettre l’accent sur le développement de chaines de valeurs et notamment sur la question de la deuxième transformation du caoutchouc. Le Premier ministre a soutenu être pour la promotion de la deuxième transformation et a insisté sur les appuis que l’État pourrait, apporter afin d’accélérer le développement de la chaine de valeurs caoutchouc comme cela est fait dans certains pays, notamment la Tunisie.A son tour, Charles-Emmanuel YACE a fait valoir que la deuxième transformation ne peut se faire sans le soutien de l’État. Aussi, a-t-il plaidé pour l’accompagnement étatique nécessaire aux opérateurs économiques afin d’assurer un meilleur développement de la chaine des valeurs.Le Chef du Gouvernement de Côte d’Ivoire, le Premier ministre Patrick ACHI a marqué son accord de principe, pour accompagner toute industrie de caoutchouc naturel et s’est engagé à rencontrer les leaders déjà impliqués dans la deuxième transformation, afin de recueillir leurs attentes, avant d’engager les différentes études de faisabilité.Relativement à la filière hévéa, Charles-Emmanuel YACE a rappelé qu’elle est représentée officiellement par l’APROMAC, en tant qu’Organisation interprofessionnelle agricole (OIA) de la filière hévéa depuis le 26 février 2020 par le décret N°2020-276 du 26 février 2020. Pour atteindre ce niveau, l’APROMAC qui existe depuis 1975, est constituée d’une part par le Collège des producteurs composé de la Fédération des Organisations Professionnelles Agricoles de Producteurs de la Filière Hévéa en Côte d’Ivoire (FPH-CI) et des producteurs individuels et d’autre part par le Collège de transformateurs représenté par l’Association des Usiniers Producteurs de Caoutchouc Naturel (AUPCN).Le Président Charles-Emmanuel YACE a fait savoir que l’APROMAC veut rassembler tous les acteurs de la filière hévéa autour d’un idéal commun : la performance et la compétitivité pour l’intérêt de tous ; être le partenaire privilégié de l’État pour toutes les questions de développement de la filière hévéa et défendre les intérêts des acteurs de la filière hévéa.A ce qui précède, Charles-Emmanuel YACE a ajouté la professionnalisation des acteurs à travers le renforcement des capacités et des moyens de production et de transformation.Relativement à son mandat 2023-2025, M. YACE a indiqué qu’elle repose sur des actions prioritaires. Il s’agit, dans l’immédiat, de l’audit de la représentativité des Collèges, de la matrice d’opérationnalité des filières Hévéa et Palmier, de la tournée de l’APROMAC (et ses deux Collèges dans les 22 régions hévéicoles), de la participation de l’APROMAC au Salon de l’Agriculture à Paris en février 2023 et de l’atelier sur l’appropriation des textes relatifs à la filière.À court et moyen termes, il sera question de la relation Conseil Hévéa Palmier à Huile (CHPH)-APROMAC, de la construction du siège de l’APROMAC, de la construction de l’Académie des Métiers de l’Hévéa sur un terrain de 350 hectares, de la promotion de la deuxième transformation en Côte d’Ivoire, de la Centrale des Risques, de la labélisation du caoutchouc ivoirien avec la marque IVOIRE et des projets de décrets en instance.A propos des relations CHPH-APROMAC, le Président de l’APROMAC a déploré la lenteur des décaissements de fonds destinés à l’APROMAC par le CHPH, ce qui cause un ralentissement certain dans le fonctionnement de l’APROMAC fautes de ressources.Les sujets se rapportant à la matrice d’opérationnalité des filières Hévéa et Palmier, la relation CHPH-APROMAC, la construction du siège de l’APROMAC, la promotion de la deuxième transformation en Côte d’Ivoire et les projets de décret ont été spécialement soumis au Premier ministre Patrick ACHI, comme points d’attention.Une photo de famille a mis fin à cette séance de travail à laquelle MM. Soumahoro BOUAKE et Michel KOBLAVI-DIBI ont pris part pour les comptes respectifs des Transformateurs et des Producteurs.Il faut savoir que la Côte d’Ivoire, qui a terminé l’année 2022 avec plus d’1,300 millions de tonnes de caoutchouc sec, est classée 4ème producteur mondial de caoutchouc naturel.

𝐒𝐄𝐑𝐂𝐎𝐌 𝐀𝐏𝐑𝐎𝐌𝐀𝐂/ H N’TAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page