Feux de brousse /Après l’APROMAC, la Sodexam tire la sonnette d’alarme

apromac feu de brousse
  • Affely Armel KOFFI
  • COVID19, Top Infos
  • Pas de commentaire

La SODEXAM, la société de l’État en charge de la météorologie en Côte d’Ivoire a fait des révélations alarmantes sur le danger que court les planteurs et leurs parcelles face à la saison sèche qui s’annonce de façon irréversible.

« Des foyers de feux ont été détectés par satellite Modis en Côte d’Ivoire, du 01 au 10 décembre 2020. Ces foyers de feux de brousses étaient concentrés au nord-est et au nord-ouest du pays ainsi que dans le V-Baoulé (…) », découvre-t-on dans le bulletin d’informations de la SODEXAM dont l’édition du mois de décembre 2020 a été axée uniquement sur les feux de brousse. Ces foyers de feux concernant les villes du nord-est sont Bouna, Ferkessédougou, Dabakala et Bondoukou, les localités du Centre notamment Katiola, Yamoussoukro, Toumodi, Bouaké, Dimbokro et le nord-ouest avec les villes d’Odienné, de Séguéla et de Touba.

Les planteurs d’hévéa dans ces localités à hauts risques sont donc avertis.  « Les vents chauds et secs de l’harmattan ont commencé à souffler au nord et au Centre du pays… »prévient ce bulletin d’informations.

L’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) avait conseillé, il y a quelques jours, aux planteurs d’hévéa de réaliser un pare-feu pour protéger les parcelles. Cet espace vide de 5 mètres de largeur après les dernières rangées d’arbres autour de la plantation a la capacité de protéger la parcelle.

SERCOM APROMAC/SK

Auteur : Affely Armel KOFFI

Laisser un commentaire