• Affely Armel KOFFI
  • COVID19, Top Infos
  • 4 commentaires

L’Apromac identifie 33.449 producteurs en 8 jours 

Les producteurs de caoutchouc de la filière hévéa répondent massivement à l’appel de l’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Apromac). En seulement 8 jours, 33449 producteurs se sont fait enrôler dans les 24 zones de productions en plus d’Abidjan. Cette identification leur permettra de bénéficier de l’appui financier de l’Etat octroyé à la filière hévéa qui a enregistré d’énorme perte à cause du Coronavirus. 

Le secteur de Gagnoa SAPH est en tête avec un taux de 42% de planteurs enregistrés. Après Gagnao arrive Bondoukou TRCI avec 32% de personnes identifiéespuis Daloa SAPH avec 29%. Tel est le bilan provisoire des producteurs enrôlés à la date du 17 septembre 2020 à 22 heures 32 minutes.

L’opération a débuté le 10 septembre et prendra fin le 30 septembre 2020. Elle se poursuit dans les 24 zones de production à travers le pays et au siège de l’Apromac pour ceux qui sont dans le secteur d’Abidjan. Un centre d’appel est aussi ouvert pour toutes personnes qui souhaiteraient avoir de plus amples informations sur le déroulement de l’opération : (+225 ) 22 41 16 14

SERCOM APROMAC/SK

Auteur : Affely Armel KOFFI

Laisser un commentaire

4 commentaires

  • Barou serge

    Je m’appelle barou serge .. résident actuellement a abengourou … Natif de tabou .. j’ai une plantation de 3h d’hevea que 500 pieds sont en production .. jai pas de numéro de champ aupres de la SOGB..
    .es qu’on m’aider a faire l’identification…merci d’avance

  • ettien joel

    Bonjour Mr comment faire l’inscription pour beneficier de l’aide

    ou obtenir la fiche de remplissage des information et quels sont les dossiers a fournir

  • ettien joel

    mon pere ETTIENN ANE est planteur de hevea il a un numero saph….. mais comment obetenir les fiche et ou les obtenir ou bien sur quel site on remplir les informations pour beneficier de laide

  • Toussaint LATTE

    Je suis propriétaire d’une plantation d’hévéas à Attiekoi Sous préfecture de Brofodoumé ( Anyama).
    Je pense qu’au lieu de distribuer cette somme aux planteurs, j’aurai préférer qu’elle serve à régler le problème crucial de ces planteurs : le problème de voies d’accès pour l’acheminement du caoutchouc et aussi des intrants. Il n’y a pas de routes.
    Que les dirigeants de la filière se penchent véritablement sur ce problème.