Trois subventions offertes aux nouveaux planteurs d’hévéa en 2019

Le Fonds de Développement Hévéa de l’APROMAC met trois types de subventions à la disposition des candidats à la création de plantations en cette année 2019 dans les 19 zones de production de Côte d’Ivoire.

Ces trois subventions ont chacune un nom propre et une cible spécifique. 
La Subvention Classique a pour cible, tout demandeur. La Subvention Sociale, réservée aux candidats vivant effectivement en zone rurale et en fin la Subvention pour les communautés hévéa qui elle s’adresse aux membres des groupements communautaires de production de plants d’hévéa et de création de plantations.

Pour la campagne hévéa 2019 lancée depuis le mercredi 23 janvier dernier, la subvention couvre plusieurs types de plants. Pour la première subvention, elle s’applique aux plants à racines nues, les plants en sac substrat terreau, les plants en sac substrat fibre de coco, les plants en jauge substrat terreau et les plants en jauge substrat fibre de coco. L’APROMAC, à travers le Fonds de Développement Hévéa (FDH) paye pour chaque plant et dans l’ordre successif les sommes de 75F 
CFA, 150F CFA, 175F CFA, 165F CFA et 190F CFA.

Pour la seconde subvention, à savoir la Subvention Sociale, le FDH paye pour deux types de plants. Ce sont les plants en sac substrat terreau, où le planteur paye 21 000F CFA maximum par hectare, soit 600 plants et 30 000F CFA l’hectare, soit 600 plants pour les plants en sac substrat fibre de coco, le deuxième type de plants.

En fin, dans le cadre de la Subvention pour les communautés hévéa, l’APROMAC-FDH supporte le prix du plant à hauteur de 100F CFA pour les plants en sac substrat terreau et pour 125F CFA, les plants en jauge substrat terreau.

Share

Comment on "Trois subventions offertes aux nouveaux planteurs d’hévéa en 2019"

  1. Kouame mboua pierre

    Comment faire pour être admis dans ce projet important ? J’aimerais inscrire mon fils, je suis à dabou . je dispose d’une parcelle de 6 ha dont deux ha en forêt et quatre ha en jachère.

  2. KONAN

    Je suis à Sangrobo,
    Nous sommes supervisés par les encadreurs de PAKIDIE. Je ne crois pas que nos encadreurs soient informés de l’existence d’une telle subvention. C’est dommage car j’ai environs 24 ha de jachère à mettre en valeur et j’éprouve assez de difficultés.

  3. Bessidjo serge N' guessan

    suis delegue dans ma zone sise a Kacrabo dans la sous Prefecture de Atoutou
    je dois encadrer des jeunes déscolarises pour enfin adhérer a la création de nouvelles plantations d’hévéas
    Quelles sont les dispositions a prendre ?

Leave comment

Souscrivez à nos Newsletter!

Enregistrez vous pour recevoir les infos et Mise à jour de la filière